Trois principes pour une métropole solidaire et dynamique

Aux deux bouts de la rue, tout un peuple est en marche vers le même point, très loin au-delà des portes.Ne pas singer le groupe mais croître à partir d’éléments singuliers.Promis, demain on s’en remet à soi.« Les hommes, dit-il, jouissant d’un fort grand loisir, employèrent à se procurer plusieurs sortes de commodités inconnues à leurs pères, et ce fut là le premier joug qu’ils s’imposèrent sans y songer, et la première source des maux qu’ils préparèrent à leurs descendants ; car, outre qu’ils continuèrent ainsi à s’amollir le corps et l’esprit, ces commodités ayant, par l’habitude, perdu presque tout leur agrément, et étant en même temps dégénérées en de vrais besoins, la privation en devint beaucoup plus cruelle que la possession n’en était douce, et l’on était malheureux de les perdre sans êtrMême, par métaphore, je puis encore dire que l’affirmation « cette barre de fer se dilate » est la copie de ce qui se passe quand j’assiste à la dilatation de la barre de fer.Comme l’humanité y gagnerait d’ailleurs, si tous les dévouements étaient en vue de la science et non de la foi, si on mourait non pour défendre une croyance, mais pour découvrir une vérité, quelque minime qu’elle fût !La seconde théorie est d’ailleurs influencée par la première, dont elle a toujours subi la fascination. Après l’ouverture par Christian Navlet d’un compte exclusivement dédié à la gestion de projets dans le pays.Là où la matière réussit ainsi à épaissir extérieurement la vie de l’âme, à en figer le mouvement, à en contrarier enfin la grâce, elle obtient du corps un effet comique.Arrêtez votre cinéma, car nous ne croyons plus à vos discours et vous dénions toute autorité morale. Alors qu’il existe en France beaucoup d’entreprises qui témoignent de leur efficacité, l’opinion publique est tentée de confondre le monde de l’entreprise avec les manœuvres et les privilèges de financiers de plus en plus étrangers aux besoins de l’économie nationale.

Publicités