Très chers grands contrats

Ce que le grand public, non informaticien, à titre privé ou au sein des entreprises ne mesure pas totalement, c’est le haut degré de complexité des back-offices informatiques-télécoms ; accéder à son compte bancaire en ligne depuis son smartphone alors que l’on est dans le métro à Paris, paraît super normal mais est aussi super complexe !Dans les discours on voudrait mettre l’homme au coeur du projet.Ce débat a lieu depuis le début des années 1960.Ces dernières sont par ailleurs engagées dans une réduction sans doute définitive de leur levier.Mais à la différence des médias audiovisuels, Facebook, qui n’avait d’autres choix pour faire progresser ses recettes, peut se permettre de mener une guerre des prix sans merci, le temps de convaincre que ses pubs marchent.En revanche, ces instances doivent non pas d’interférer politiquement avec les questions de santé, mais d’aider à trancher des questions de santé sur la base d’informations rationnelles, et au nom du peuple français qui leur en a donné mandat.Et consiste tout simplement à mettre au cœur l’expression du besoin et des attentes pour parvenir à une vraie rencontre de l’offre et de la demande.Mais elle implique aussi toute l’efficacité du marché dans l’allocation des ressources et la légitimité démocratique qui ne saurait être que formelle.Il compléterait utilement le nouveau rôle de supervision de la BCE. Mais est-ce que Londres sera prête à s’aligner cette fois  ?rêves de bébé avis fut d’accord avec cette proposition.Ensemble, ils ont remporté en octobre dernier le lot « Numérique » du contrat EuropeAid qui donnera lieu à des requêtes d’expertise par la Commission européenne.Le premier, c’est le ralentissement chinois.Pour l’instant, nous devons dire stop à cette folie immorale des biocarburants.

Publicités