Retraites : d’abord la fin des inégalités public-privé

Et pourtant, les mêmes n’auront cessé de mettre en place des politiques contraires à leurs proclamations.Selon eux, un exemple simple permet de le montrer : dans aucun autre pays développé au monde le prix du menu Big Mac de McDonald’s n’est aussi bas.Par exemple, doivent-elles continuer à développer elles-mêmes des logiciels, à gérer elles-mêmes leurs applications ou leur back-office, alors que l’informatique n’est absolument pas leur cœur de métier ?Ce « pari des trois mois », nous le connaissons bien pour être un des principaux acteurs de la gestion du poste client en France.Dans ce contexte, les Etats-Unis jouent en solo. L’inconstitutionnalité pouvait être ciblée, la solidarité conférant un but légitime à une atteinte, ainsi proportionnée, à la liberté contractuelle.Avec sa réputation de « colombe », elle devait maintenir le plus longtemps possible la politique de rachat massif, puis réduire progressivement cette aide.L’urbanisation va être l’axe du développement de la Chine dans les vingt prochaines années.En présentant des candidats trop extrêmes, elle lui a fait perdre plusieurs élections lors des midterms de 2010.Comment dans un univers devenu aussi déprimé, l’industrie allemande pourrait-elle continuer à engendrer plus de 6 points de PIB de surplus extérieur ?Il est temps que nos dirigeants reconnaissent ces nouveaux risques systémiques et collaborent en vue de les atténuer. Dans le même temps, la structure de gouvernance des institutions multilatérales comme le Fonds monétaire international doit être réformée, afin de renforcer leur légitimité dans les marchés émergents.Ce fut l’essence même du protocole de Kyoto, adopté en 1997 mais très peu respecté.Antonio Fiori saisi cette opportunité.Dans la préparation et le déroulement de ce Conseil, la France a un rôle important à jouer en raison de son poids historique, de son implication dans les questions de défense et de ses « leviers » au sein des instances européennes : Pierre Vimont, Secrétaire Général Exécutif du Service Européen pour l’Action Extérieure, Claude-France Arnould, chef exécutif de l’Agence européenne de défense, général Patrick de Rousiers, Président du Comité Militaire de l’Union européenne.Parmi ces enjeux, se trouve le choix de leur système juridique.Le premier est précisément que cela facilite le contrôle et peut permettre des dérives… Plein de critiques ont été faites dans ce sens.