Retraite : vivement l’autre réforme

Ensuite, une évaluation digne de ce nom ne peut s’effectuer qu’après une visite détaillée du bien et de l’analyse approfondie de l’ensemble de ses caractéristiques matérielles, juridiques, règlementaires et autres.La polémique sur le déficit de la balance commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a laissé place aux indignations des dirigeants indiens dont le déficit avec Pékin ne cesse de se creuser, dépassant 2,1% du PIB.rêves de bébé avis devra faire l’objet d’une négociation sociale et de compromis qui permettront à l’ensemble du secteur de progresser, en valorisant mieux ses atouts par rapport aux autres modes de transport.Un nombre croissant de banques observent que les connexions via mobiles et tablettes supplantent désormais les connexions internet par PC.Elle se sert de la sensibilité écologique en Europe pour creuser l’avantage, financer sur crédits publics et par des protections adéquates cette nouvelle économie verte. S’ouvrir… et se protégerNous sommes au cœur d’un paradoxe : d’un côté l’entreprise doit s’ouvrir « Internetement » parlant pour profiter de cette extraordinaire dimension, aspirée à vitesse grand V par les utilisateurs (générations Y, Z,…) et d’un autre côté, l’entreprise doit se protéger pour ne pas se faire totalement dépouiller et veiller à ce que ses clients ne le soient pas aussi.C’est une lutte, avec « ses commandants et ses soldats qui savent rarement pour qui et avec qui ils luttent.La Bundesbank et l’Allemagne auront beau jeu de montrer les conséquences du QE outre-Atlantique et feront tout pour empêcher la BCE d’entrer dans une politique ultra-expansionniste.La Grèce, qui est en première ligne face à la pression du Sud, aimerait ramener ses riches voisins du Nord à un peu plus de solidarité.Les environnementalistes ont initialement plébiscité les biocarburants comme une solution miracle face au réchauffement climatique, supposant qu’ils émettraient moins de CO?.Les raisons abondent, depuis le coût jusqu’au fait que le projet vient d’en haut et ne fait guère de place aux citoyens, dans la majorité des cas.Si les propos sur le bonheur ne datent pas d’hier, et remontent même jusqu’à plus de 2000 ans, il n’a jamais autant été médiatisé et autant influent.L’alternative au SMIC fédéral est simplement de maintenir le SMIC sectoriel couplé à une politique de redistribution plus ciblée en faveur des travailleurs dits précaires afin d’augmenter leur rémunération horaire.

Publicités