Régulation financière : place au réalisme

Des solutions existentLes solutions aux problèmes politiques ne sont pas difficiles à concevoir.700 milliards de dollars, de quoi résister durant les périodes difficiles.Et la volonté de donner un « rôle décisif » au marché, annoncée le 12 novembre, y est transcrite dans des moyens de la concrétiser.La participation semble moins intéresser les Étatsuniens.Suite à la conférence de Durban en 2012 et à l’annonce d’un accord juridiquement contraignant sur la réduction des émissions de carbone, le ministre indien de l’environnement, Shrimati Jayanthi Natarajan a déclaré que l’Inde ne pouvait pas signer un tel accord à son stade actuel de développement. Arnaud de Lummen, a salué le consensus dans son blog du New York Times. Poussées par les incertitudes économiques et leurs incidences sur les entreprises, ces solutions Cloud du poste clients sont un atout majeur pour une bonne gestion.Cette coopération, en vingt ans, a abouti au décollage économique des quatre « dragons asiatiques ».Les programmes d’émission de dette italienne ne cessent d’augmenter, 465 milliards d’euros en 2012, 470 milliards cette année, pas moins en 2014.On dira que les abattoirs ne sont pas les seuls sites industriels « sécurisés ».L’accroissement des échanges commerciaux et humains constitue un facteur de multiplication des épidémies. Le gonflement de la dette n’est donc pas certain.En situation d’inflation, la BCE acceptera-t-elle d’injecter des liquidités sur le marché inter- bancaire pour prévenir des défaillances bancaires, au risque d’attiser les tensions inflationnistes ?Les paniers abandonnés, les mots clés tapés, les filtres utilisés, les fiches produits consultées ou encore les souhaits émis sont enregistrés dans des «  data warehouse  », des entrepôts de données d’emails. Aucune voiture de luxe n’est jamais rayée par une clé jalouse aux États-Unis, car celui qui n’en a pas les moyens préfère rêver à celle qu’il s’offrira un jour, plus belle encore, et met tout en œuvre pour y parvenir.La défense de l’Europe, c’est sa capacité à intervenir – ensemble – pour gérer les défis de contexte d’une crise internationale, en Afrique ou ailleurs.L’emploi délaissé devrait ne pas trouver preneur si chaque salarié a la possibilité d’arbitrer en faveur d’un autre emploi.Car nos politiciens d’hier et d’aujourd’hui sont tétanisés et n’ont pas le cran de relancer l’économie.C’est beaucoup d’argent, » a-t-il précisé « et donc le contrôle devrait être permanent.