Protection sociale : comment mieux la financer

Sur le Vieux Continent, cela traîne un peu.Le SMIC est en effet une subvention aux bas salaires que la loi impose aux entreprises.Leur message pourra désormais être adressé avec une précision extrême et à des échelles quasiment infinies.Rien en matière de coordination internationale des politiques monétaires et budgétaires.En bref, résume Antonio Fiori : « Marcher chacun son chemin original en compagnie, se rencontrer tant que notre route est commune, et se réaliser un peu plus à chaque pas et à chaque rencontre ».L’ex-trader cherchait alors à se faire reconnaître sur la scène intellectuelle internationale.Le monde entier est entré dans une triple crise : économique, sociale et écologique.Il s’est passé le contraire : les gouvernements se sont repliés sur leurs prérogatives et ont même contourné les règles qu’ils avaient acceptées.Nous devrions envisager cette évolution avec optimisme.A partir d’une position de PARIA en décembre 2011 – lorsque le Premier ministre bloque un traité européen -, les Britanniques se sont engagés dans une stratégie qui pourrait les placer en pionniers de l’évolution de l’Union européenne.Voisin qui suit exactement la même stratégie.Nous sommes, que je sache, les seuls au monde à faire ce travail en ligne.Avec des accents malthusiens indéniables (mais une impressionnante recherche sur un siècle de prix des matières premières), il fait office de Cassandre et remet la hausse récente et vertigineuse des prix dans un contexte centenaire : les prix de la plupart de ces matières premières ont en réalité décliné de 70% entre le début du XXè siècle et 2002.Entreprises, syndicats, associations, pouvoirs publics ne se connaissent pas assez, vivent sur des croyances, des procès d’intention d’où le peu de confiance les uns envers les autres. Il y serait à son aise : le French Bashing y est de bon ton et présent dans toutes les colonnes.Collégialité, indépendance, consultation décisive de collègues étrangers à l’université, voilà qui permettrait de professionnaliser la sélection des universitaires français.Le scénario idéal consisterait à stopper toute politique qui impacte l’économie.La « solution académique », adoptée par le Conseil de stabilité financière, de Bâle, prévoit que les régulateurs mondiaux doivent identifier clairement les banques d’importance systémique et leur imposer des règles plus strictes, une surveillance plus intensive et des ratios de capital plus élevés.

Publicités