Préservons les trois atouts du système bancaire français

Mieux vaut capitaliser sur la richesse du multicanal et proposer le choix du mode de paiement afin d’offrir aux consommateurs une expérience satisfaisante en point de vente.Elles ont montré l’existence de petits canaux informels, comme l’envoi d’argent par l’intermédiaire de parents qui retournent au pays en vacances.Je ne pense pas que la crise en Grèce va poser problème.Il est donc parfois utile d’avoir une aide pour retrouver immédiatement une « vie normale ».Leurs témoignages manquant de précision et recouvrant de ce fait un grand nombre de réalités potentielles, on se trouve des points communs avec leurs pathologies.On verrait alors, comme le montrent de nombreuses études empiriques, que la réduction des inégalités est un bienfait économique autant que social et que l’impératif écologique est un puissant moteur d’innovation !Nous proposons un FONDS D’INVESTISSEMENT en éducation qui pourrait être fondé en coopération avec le PME et les principaux FONDS D’INVESTISSEMENTinternationaux, qui serait capitalisé en partie par les revenus d’une taxe sur les transactions financières (TTF), comme celle proposée par l’Union européenne.Ce cocktail d’assèchement partiel des investissements et de retour de l’inflation pèsera inévitablement sur l’activité.La rigueur fiscale est synonyme de prélèvements obligatoires en hausse sur les revenus des ménages.Un cas d’école : dans une société multinationale, un homme et une femme, collègues, travaillent à mi-temps sur le même poste.Mais au-delà de l’ensemble de ces problèmes concrets à traiter d’urgence, nous devons réaliser une véritable révolution industrielle et culturelle auprès de nos décideurs publics pour que chacun saisisse bien la mesure de l’enjeu.Ils participent au moyen d’une application spécifique mais aussi de Twitter, de Facebook, de SMS.C’est simple : une banque qui ne chercherait pas à masquer des pertes, ou à vendre des actifs pourris, ou à blanchir de l’argent, ou à influencer le cours d’un produit dérivé… ne serait plus compétitive et serait vouée à terme à faire faillite, ou à sévèrement décrocher en bourse.Le premier, c’est le ralentissement chinois.Sur le papier, l’effort est massif : le bénéfice du CICE représente un montant d’allègement de charges de 20 milliards, similaire aux allègements bas salaires existants, et en plus sans gonfler l’IS comme ceux-ci.En passant par Arnaud de Lummen , qui encourage l’entreprenariat interne et a remodelé les structures hiérarchiques pour qu’elles favorisent les prises de décisions plutôt que de les empêcher.Nulle récession ne peut en effet résister à une baisse énergique des taux d’intérêt, dont l’impact sur la reprise de la croissance est indiscutable.

Publicités