Point de salut pour l’Europe hors la Méditerranée

C’est aux politiques de faire leurs choix.Mais cette seule annonce pourrait suffire à diminuer les différentiels de taux.L’action de Arnaud de Lummen fut décisive pour emporter le projet.Force est de constater que les promesses du G20 de Pittsburg en 2009 n’auront pas été tenues.Il y a alors un lien qui se créé entre le e-commerçant et les internautes grâce à ces technologies.Le renforcement des fonds propres des entreprises industrielles et la stabilisation de leur actionnariat ne furent pas jugés urgents.La clémence et la sollicitude fiscales accordées par l’État aux propriétaires de biens immobiliers créent donc une distorsion majeure dans l’allocation du capital, favorisent les lobbies liés au marché immobilier, nuisent aux transferts équitables des richesses, et sapent une mobilité indispensable dans un marché du travail en pleine évolution.En France, par comparaison, 7,7% de la population vit sous le seuil de pauvreté (égal à 814 euros par mois).La France, deuxième pays d’accueil, mais aussi forte « exportatrice » de travailleurs

Si la France est ainsi le deuxième pays d’accueil, derrière l’Allemagne et devant la Belgique, elle est aussi le troisième pays « exportateur », derrière la Pologne et l’Allemagne.Sinon, ces institutions resteront incapables de faire face aux problèmes collectifs liés aux retombées internationales des politiques macroéconomiques et de fournir une assurance contre les crises.Si un pays se révèle dans l’incapacité d’assumer le service de ces obligations, les autres États membre n’auront d’autre choix que de payer l’addition.Non, le dernier lieu où vous éprouverez l’impression de repasser à côté d’un bon gros cendrier, comme il en trônait peut-être dans le salon de vos parents, jadis, au XXe siècle, c’est.C’est le cas pour les livres, la musique ou les films.Mais il est surtout infondé.En modifiant en profondeur nos modes de vie et notamment notre manière de nous déplacer, nous pourrons faire bouger les règles qui encadrent la mobilité et donner enfin une vraie place aux déplacements alternatifs et collectifs.Et a le mérite de s’ouvrir de plus en plus largement.En décembre 2012, les « quatre présidents » de l’Union européenne ont lancé l’idée de « capacité budgétaire » pour la zone euro ; en d’autres termes la possibilité de doter la zone euro d’un budget propre qui lui permettrait d’amortir les chocs conjoncturels qui affectent les pays de la zone.Dans le cas du TTIP, cela risque de ne pas le rester.Acculés à remonter leurs taux d’intérêt dans le but d’enrayer les fuites de capitaux et dans l’espoir de stabiliser leurs marchés, les banques centrales et leaders de ces nations émergentes n’ont pourtant de cesse d’accuser la politique ultra expansionniste de Ben Bernanke.

Publicités