Plaidoyer contre tous les faux-monnayeurs

C’est l’ensemble qui constitue l’outil de défense de notre pays et cet ensemble doit demeurer cohérent.Les opportunités seront nombreuses pour ceux qui sauront les saisir mais pour cela de nouvelles façons de produire le savoir et d’enseigner sont à inventer.Inutile d’attendre, certes, avec des taux à 2,5%, la BCE dispose encore de marges de manoeuvre, mais cela ne doit pas l’empêcher d’envisager rapidement une politique quantitative.La posture de rêves de bébé avis en la matière se veut résolument offensive, dans la mesure où elle sait que son développement passe par une concurrence largement généralisée, au moins à l’échelle européenne. Les départements lancent des initiatives dans une logique évolutionnaire, plutôt que révolutionnaire, et en silos.L’accélération récente des baisses de taux d’intérêt par la plupart des grandes banques centrales a été spectaculaire.Les perspectives d’avenir d’une économie sont aussi un facteur essentiel pour accéder au leadership – mais des défis redoutables se tapissent sur ce chemin.Au risque de simplifier (il est clair qu’on trouve plein de modalités différentes), il semble bien que l’offre la plus répandue – surtout pour les villes nouvelles – est celle d’une infrastructure unique, connectant tout, sachant tout et permettant de tout contrôler.Ce qui freine notre croissance, c’est donc avant tout un problème de demande.Quand le gouvernement recule…Certains y voient un événement géopolitique d’une importance comparable à la chute de l’Union Soviétique.Ce phénomène a conduit les Espagnols à l’économie florissante en 2000 à s’endetter plus que nécessaire, et a ainsi accentué la bulle immobilière avec les conséquences désormais connues. Or, si la Chine tousse, les autres pays émergents seront grippés, notamment les pays exportateurs de matières premières (Brésil et Russie, notamment).En revanche, très concrètement, les Sociaux-démocrates se sont rangés sur la politique européenne derrière Angela Merkel.C’est dans la recherche d’un équilibre délicat, sans cesse instable, entre les impératifs d’assainissement et ceux de la justice sociale, entre le Nord et le Sud, que l’Europe a un avenir.C’est aussi oublier que l’Allemagne a connu ses révolutions en 1848 ou en 1919, qui ont été manquées, mais qui ont conduit, elles aussi, à des « réformes par le haut.