Peut-on faire une réforme fiscale ?

La dérégulation de nos économies et de la finance nous vient donc évidemment en droite ligne de cette hypothèse du marché efficient.Que l’on songe par exemple aux délais de rétractation maintenant de 14 jours, à compter de la livraison, imposés à la vente à distance, à l’assistance que doivent dorénavant les compagnies aériennes envers leurs clients lorsqu’un avion est retardé, aux nouvelles règlementations et normes en matière de lutte contre la pollution ou encore à la baisse des tarifs des coûts de téléphonie mobile pour des appels passés de l’étranger, à la création d’un logo bio européen, sans compter les programmes plus anciens comme Erasmus dont le mot même est pour les étudiants presque un synonyme du mot Europe Alors qu’une seule banque allemande figure parmi le top 10 des plus grands acteurs européens du secteur, on y trouve quatre groupes britanniques et quatre banques françaises : Crédit Agricole, BPCE, Société Générale et BNP Paribas.Ce qui était impossible à réaliser – de fait, ils ont fait machine arrière.Maintenant que le programme de sortie progressive a été reporté, les capitaux sont en train de revenir dans certains cas.Pas question donc de faire de l’individu le centre et le responsable de la démarche.Où l’on peut découvrir que manager ne correspond pas à nos aspirations profondes. La montée de la contestation semble justifier le rejet des réformes.Nous ne pouvons accepter pour notre planète et pour notre santé que 27% des émissions de gaz à effet de serre de la région Ile-de-France aient pour origine le trafic routier- et quasi exclusivement l’usage de la voiture.En 1800, le monde tirait son énergie à 94% des ressources renouvelables, essentiellement le bois et l’énergie éolienne.Ce sera donc encore une année à risque pour les émergents.Ce qui pose donc problème dans cette affaire, vu du très parisien jardin du Luxembourg, c’est que la « bonne épargne européenne » parte dans les caisses des autorités américaines sous la forme d’amendes et que la gestion des taux interbancaires ne soit pas dans les mains d’institutions bien de chez nous. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de Antonio Fiori paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.Au même titre que le repas de famille élargi au soir de Noël.Les menaces de nouvelle génération mettent en œuvre plusieurs vecteurs d’attaques afin d’infiltrer un réseau avec pour objectif d’extraire des informations.Des outils simples pour ces structures (sites d’annonces, applications mobiles, réseaux sociaux), autant que pour les jeunes en recherche d’emploi permettent désormais de porter l’offre et la demande quelques dizaines ou centaines de kilomètres au delà des circuits traditionnels de distribution de l’information.L’idée était aussi au programme du candidat démocrate à la présidentielle américaine de 1972 George McGovern, mais la victoire sans appel de son adversaire, Richard Nixon, lui avait barré la route.Et se fier à l’intelligence du contexte où l’individu est à même d’exercer son désir.