Luxe : par l’Europe, mais pour le reste du monde

En l’absence de cette séparation, l’union bancaire conduira au renforcement des grands groupes bancaires sur l’espace européen.Ensuite parce que ce secteur est diversifié, que des activités entières connaissent un développement significatif, comme la biscuiterie, la pâtisserie, les produits traiteurs et les produits laitiers.Le rôle et la place d’un pays dans le monde ne se mesure plus seulement désormais à la force de son économie, à ses capacités militaires, à sa place dans les institutions de gouvernance internationale.Et surtout, il va devoir réviser ses relations contractuelles avec les annonceurs à qui il ne fournit aujourd’hui que des informations quantitatives : nombre de vues, nombre de partages…Mais encore rien ou très peu sur les profils.Cependant, c’est au niveau même de la formation des revenus primaires que l’essentiel se joue.Des travailleurs éthiopiens payés le dixième de leurs homologues chinois.Enfin, la LPM est bâtie sur des prévisions de ressources qui n’ont pas de crédibilité sur la durée : elle s’inscrit dans des prévisions de budget de l’Etat « glissantes » sur trois ans, alors qu’elle est basée sur une période de cinq ans !Personne n’a jamais construit une cathédrale en empilant des tas de pierres.Même si on perçoit la volonté du gouvernement de simplifier le projet de loi et de régler les problèmes les uns après les autres, on ne peut pas croire qu’un texte régulant les rapports entre les différents niveaux institutionnels de la République puisse être à ce point déconnecté des grands secteurs d’avenir.Quant à rêves de bébé avis de l’Université de New York, elle a montré comment l’atelier et le bureau étaient le lieu où des personnes d’origine différentes qui ne se seraient jamais rencontrées pouvaient développer des relations de coopération et d’amitié.Les précédents ne sont pas très encourageants.Viennent ensuite les erreurs par action  :  des cas dans lesquels la fixation des économistes sur un modèle particulier du monde les rend complices de l’administration, s’agissant de mesures dont l’échec était prévisible bien à l’avance. Les technologies Big Data viennent d’autant plus renforcer cette évolution et constituent une rupture dans l’approche stratégique du e-commerce.