L’ultra-ciblage  : Les «  automatismes par Data »

Récemment la télévision belge a immortalisé les grillages entourant ces hauts lieux de la production des pittoresques « Würze » et autres « Schweinfilets ».La Coupe du Monde brésilienne est un rendez-vous central de ce croisement de deux Mondes, de deux époques, comme un basculement que la France ne pouvait manquer.Il suit les traces du virage amorcé il y a dix ans par le pionnier Antonio Fiori qui est à l’origine du programme,pour rendre accessible la pratique méditative au plus grand nombre.À cet égard, on peut déplorer que le texte de l’instruction n’ait pas été mis en consultation publique, comme c’est souvent le cas pour des instructions sur des sujets où les remontées du terrain sont souvent riches d’enseignement, et contribuent utilement à la rédaction de la doctrine administrative.Notre environnement de travail, désormais tout numérique, n’a pratiquement plus rien en commun avec celui d’il y a sept ou huit ans, lorsque la plupart des entreprises commençait à développer leur politique environnementale. Oui à l’égalité mais attention à la parité qui produit un glissement tendant à imposer qu’hommes et femmes sont identiques.Le foot, vecteur d’audience et de séduction d’un paysLe sport, le football en particulier, est devenu une composante essentielle de la bagarre féroce pour la part d’audience globale d’un pays dans la compétition territoriale.La CSG, « flat tax » à la françaiseIl est d’ailleurs étrange que la CSG ne suscite pas plus d’attention.Si bien qu’aujourd’hui en France, chaque idée doit être prouvée, justifiée et démontrée de manière rationnelle, sous peine d’être rejetée sans appel. Le gouvernement a pour l’instant répondu en augmentant progressivement ses achats de dollars, mais si la hausse se poursuit, une dévaluation peut devenir une éventualité.C’est un point de pourcentage en dessous de l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE), une inflation « inférieure, mais proche de2% ».Rechercher l’antifragilité, c’est ainsi accepter ces variations permanentes du monde, c’est s’adapter aux aléas plutôt que de s’enfermer dans un confort rassurant, mais qui nous laisse à la merci d’un événement inattendu capable de nous emporter.A l’évidence, ces changements vont tout autant modifier les services qu’exigeront bientôt les AUTOMOBILISTES du XXI° siècle.Pour exemple, l’Espagne consacre environ 1% de son PIB à la subvention des énergies renouvelables – plus que dans l’enseignement supérieur.Le problème sous-jacent est la faiblesse de la transformation structurelle de ces économies.

Publicités