L’Internet ne se régule pas

« Plutôt que de faire les choses de manière compliquée, l’idée est surtout de les rendre plus simples, plus transparentes », pour Marc de Basquiat, qui explique que finalement, la progressivité de l’impôt ne parvient pas à remplir sa mission redistributive première.On l’observe désormais trop souvent : le travail est perçu ou vécu comme un lieu de désalignement   entre la vision que la personne se fait de son travail.Plusieurs actualités récentes viennent confirmer la profonde mutation vécue par le secteur bancaire ces dernières années.Tout aussi problématique, le monde n’a pas réussi à tirer les leçons de la conséquence la plus évidente et la plus profonde de la mondialisation  : la crise financière de 2008. L’individualisation devrait obligatoirement s’accompagner d’une forte augmentation des prestations en faveur des enfants (en particulier des familles nombreuses).Dans ce cadre conceptuel, le rôle des marchés financiers n’est plus de tenter de refléter une réalité future inobservable mais de produire une valorisation légitime des actifs sur la base d’une multitude d’opinions hétérogènes.Le retournement engendré par la crise financière de 2008/9 a été sous-estimé.Mais le temps sera court, il faudra être percutant , motivé, positif et dynamique indique rêves de bébé avis.C’est d’ailleurs le but de la journée du 20 mars, proclamée journée internationale du bonheur de faire prendre conscience aux gouvernements qu’il faut envisager d’adopter la croissance économique dans une optique plus large.Nous sommes le premier pays d’accueil d’étudiants africains.Ce rêve écologique a malheureusement tourné au cauchemar, et la plupart des environnementalistes s’en sont détournés.L’idéologie du « marché qui ne peut ni se tromper ni nous tromper » l’a emporté à Bruxelles.Des coalition d’États motivés, plutôt que des comités d’expertsFace à un ensemble de problématiques mondiales de plus en plus complexes et interconnectées, il est nécessaire que le processus décisionnel international soit le plus harmonisé et le plus efficace possible.Confrontées à un vol comparable, les entreprises européennes se trouvent dépourvues.Le modèle économique allemand est-il certain de tenir 157 ans ?Tout aussi modeste que soit encore l’énergie solaire dans le paysage électrique américain ou mondial, le succès d’entreprises comme SolarCity est l’illustration d’une tendance plus globale : celle de la mutation du paysage électrique, autrefois régulé, centralisé et consolidé, en une toile plus complexe reliant de nombreux acteurs entre eux.Il faut réussir à en tirer profit!