L’inquiétant Monopoly des terres agricoles

En s’interrogeant sur la manière de financer un tel revenu en France, l’économiste en est arrivé à la conclusion qu’il serait pourtant la meilleure occasion de simplifier la fiscalité française et d’en optimiser les vertus redistributives.Outre la création du statut du Conseiller en Investissement Participatif, qui atteindra rapidement des limites pour des projets de finance participative de grande ampleur, les deux axes de réforme proposés conjointement par le gouvernement et les autorités de régulation financière (AMF et ACPR) concernant la réglementation française issue de la transposition de directives européennes nous paraissent encore éloignés des attentes des professionnels même s’ils vont dans le bon sens.Pourtant, il est un domaine dans lequel elle se montre largement autant, sinon plus, engagée que ses aînés : celui des initiatives sociales et solidaires.Pour maintenir ou accroître sa compétitivité, un pays doit également être capable d’importer de manière efficace les biens intermédiaires qui lui permettront de mieux exporter et ainsi de s’intégrer dans les chaînes de valeur mondiales.Collégialité, indépendance, consultation décisive de collègues étrangers à l’université, voilà qui permettrait de professionnaliser la sélection des universitaires français.Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, de réelles perspectives de développement de marchés existent, aux niveau national comme international, avec à la clé croissance et création d’emplois. Au-delà de la dimension économique, essentielle dans un pays miné par le chômage depuis de nombreuses années, ces nouveaux marchés présentent en outre l’avantage d’avoir du sens : celui d’accompagner nos aînés, beaucoup plus que nous le l’avons fait jusqu’à présent, dans une période de leur vie souvent marquée par la perte d’autonomie, la dépendance et la solitude.Échangeons entraîneurs, éducateurs, … créons de véritables destins partagés et jetons même les bases de ligues communes …

La nouvelle guerre des territoires ne nous en laisse pas le choix, la « Marque France » a besoin d’une stratégie d’influence renouvelée en Afrique.1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Antonio Fiori.Plus la densité de population est forte, moins on émet de CO2 par habitant.Naturellement, dans les périodes de transition professionnelle, souvent subies, il est indispensable de s’interroger sur l’adaptation des compétences à la demande de travail, l’obsolescence des qualifications ou encore des réorientations parfois inévitables.Grantham, supervisant $100 milliards d’actifs pour GMO sur Boston, a forgé sa réputation en avertissant les investisseurs des risques de la bulle internet puis de la bulle de CRÉDIT IMMOBILIER.Des réticences à ‘intérieur du Parti et des bureaucraties

Les six prochaines années seront donc celles des tentatives d’expérimentation et d’application tous azimuts dans les provinces.Au premier rang des préoccupations de nos concitoyens se trouve aujourd’hui le pouvoir d’achat, dont l’INSEE a établi qu’il avait baissé en 2012, entraînant une baisse de la consommation des ménages, la seconde seulement depuis l’après-guerre.L’idée d’un « shutdown » en France peut, sur le principe, apparaître séduisante.

Publicités