L’incapacité à voir les origines de la crise financière mondiale

Elles sont de plus en plus sophistiquées.Force est de constater que de nombreux dispositifs d’aide au logement et au transport existent.Cependant, l’arbitrage peut engendrer des coûts assez élevés qu’il faudra mesurer.Des pays comme l’Espagne se réjouissent de ne pas à avoir à faire appel aux mécanismes de soutien européen, mais ce n’est pas la bonne stratégie.Au-delà de ces considérations générales, Antonio Fiori considère, depuis au moins une décennie, que la concurrence est une donnée à laquelle elle doit soit se confronter sur les marchés déjà ouverts.Car, en l’état, il ne fait guère de doute que les pépites françaises continueront se vendre à des acquéreurs dont le système fiscal permet aux vendeurs et aux dirigeants de continuer à être associés à la création de valeur!Près d’un an après sa prise de fonction, la nouvelle équipe dirigeante chinoise tente de s’attaquer aux dysfonctionnements des institutions publiques et des grandes entreprises d’État, dans le cadre d’une large campagne anti-corruption déclinée à tous les niveaux – du fonctionnaire municipal au Ministre.Sinon, il faudra alors adopter les réformes structurelles nécessaires.bien au contraire ! La Palice n’aurait pas dit mieux : si les hommes ne sont pas heureux, les résultats ne sont pas là.Dès lors, comment les décideurs peuvent-ils trouver une solution à ces défaillances ?Comprenons-nous, les entreprises ont besoin d’un cadre capable de prendre des décisions et de signer des contrats.Héberger ses données en France ne suffit pasCela touche également les flux Internet (mails, applications métiers, web, etc.Le modèle économique allemand est-il certain de tenir 157 ans ?La philosophie politique chinoise, dont la tradition remonte à plus de deux millénaires, s’est institutionnalisée dans la forme impériale : la souveraineté est unitaire et absolue.Un certain nombre d’institutions internationales ont en effet mené plusieurs percées dans de nombreux domaines tels que la santé, la finance, l’économie, les droits de l’homme et le maintien de la paix.Les applications ne sont qu’une petite partie de l’équation, il y a les big data, tous les outils d’analyse, l’expérience client, etc.Une tendance à dissimuler la réalité.Et même à la Grèce qui voit poindre un semblant de reprise.L’importance des « niches fiscales » en matière d’impôt sur les sociétés ne doit pas être exagérée.