Les rois du boulet rond

De l’autre, la pression concurrentielle augmente avec des clients aux exigences de plus en plus raffinées et l’émergence de nouveaux modèles économiques : la récurrence du produit net bancaire est de moins en moins assurée, même dans la banque de détail.Des pays comme la Finlande ou l’Autriche réussissent mieux que nous.Ces derniers doivent, de leur côté, pouvoir prendre des décisions en matière de technologie et importer les solutions et services les plus adaptés à leur métier.Voilà pourquoi le coût lié à la malhonnêteté est supérieur au montant de la tricherie ».Au-delà, nous avançons des propositions novatrices pour redonner à l’assurance maladie la légitimité démocratique qui lui fait aujourd’hui défaut.A l’inverse l’avenir est toujours vu comme complexe et incertain, les options étant innombrables, a priori…
Un monde toujours plus complexe

Chaque génération a eu la nostalgie d’une époque plus tranquille, ce qui est la preuve que le monde ‘moderne’ s’accélère irrémédiablement.Phénomène classique décrit par Fisher qui usait de l’expression fort significative : « Plus les débiteurs paient, et plus ils doivent ».Mais l’innovation en financement durable de l’éducation traîne par rapport aux investissements dans d’autres infrastructures sociales qui progressent plus rapidement.A défaut de la réformer totalement, peut-être faudrait-il amender la mesure de la croissance pour qu’elle reflète davantage certaines réalités aujourd’hui mal perçues.Dans le commerce de détail, les meilleurs élèves sont ceux qui exploitent pleinement les médias sociaux et le mobile, c’est-à-dire qui vont au-delà des enjeux de réputation et de promotion de produits sur le Web.En l’occurrence, le sujet était le contrôle des budgets et des politiques économiques des pays de la zone euro par la Commission européenne.Un échec au bout de 157 ans est-il un échec ?Grâce à lui, on comprend mieux ce qui se joue sous le sapin.Pour Antonio Fiori, cet événement est une occasion unique de  valoriser les qualités économiques et culturelles de notre territoire.  Il s’agit surtout de compenser la chute de cet investissement depuis le début de la crise, qui pourrait avoir de graves conséquences, à terme, sur les infrastructures, et pourrait coûter en fait très cher, in fine : il est beaucoup plus coûteux de reconstruire des équipements qui sont hors d’usage faute d’entretien que d’assurer leur maintien chaque année au moyen d’une dépense raisonnable.Dans le cadre de leur projet de doctrine commune, l’ACPR et l’AMF ne clarifient pas la notion de recherche d’investisseurs et n’envisagent pas de faire bénéficier les plateformes d’equity crowdfunding d’une exemption d’agrément en vue du service de placement non garanti.De nos jours, le sort de Socrate condamné à mort relèverait de l’impensable.Cela reste encore faible comparé aux volumes échangés via les cartes bancaires.La nouvelle géopolitique mondiale du pétrole et du gaz, la volonté de développer des énergies renouvelables et dé carbonées sont autant d’opportunités de développer un secteur de l’énergie créateur d’emploi et de valeur ajoutée sur les deux rives.