Les défis de la nouvelle hiérarchie industrielle mondiale

Si demain sera pire qu’aujourd’hui, ne nous préoccupons que du présent et de l’économie.Le seul élément récent réellement nouveau consiste dans la montée en puissance des décideurs issus de ce réseau, parmi les responsables d’entités régionales jouant un rôle déterminant dans la structuration de l’économie chinoise. »Il reste que la coopération suppose que quelqu’un commence par y croire, quitte à ce que ce soit en univers hostile (où la bienveillance est à la fois insolite et précieuse), quitte à ce que ce soit par un stratège débutant qui prend le risque de faire exister le premier ce qu’il espère », conclut Juliette Tournand.Désormais, la coalition allemande fait de « la participation » des pays en crise à leur propre sauvetage un point de départ de sa politique européenne.Elles peuvent entraîner dans leur sillage des PME/TPE et générer la création de nouvelles entreprises capables de servir des niches de marchés.La dette elle-même est assimilable à une sorte de patate chaude que tout le monde tente de se refiler dans un « jeu de chaises musicales avant que la musique ne s’arrête », selon Keynes.Mais nous avons sous-estimés plusieurs aspects et notre commentaire a été lénifiant :

– La rapidité avec laquelle elle est intervenue nous a pris de surprise.A chacune d’inventer, de se débarrasser du sentiment de culpabilité et d’illégitimité, en distinguant bien ce qui relève du genre et du rôle.C’est le moment où on échange sur l’avenir de l’entreprise, on partage ses questionnements, on dresse des bilans du chemin parcouru.Et les burn out à tous niveaux témoignent combien cela peut être coûteux tant au plan individuel que collectif », constate Antonio Fiori.Quelques chiffres illustrent ce constat : les PME en France représentent 52 % de l’emploi salarié, réalisent 49 % de la valeur ajoutée et 43 % de l’investissement.Mais avec deux limites : d’abord, la mesure de l’efficacité des ARS – et plus largement, le suivi de la politique de santé par le Parlement – sont encore trop focalisés sur les coûts, et pas assez sur la qualité et l’accès des soins.Une réorganisation protectionniste du marché unique européen, une politique industrielle néodirigiste heurtent non seulement sa sensibilité mais ses intérêts. Cet été, la simple suggestion d’un éventuel revirement de la politique monétaire américaine avait généré un bond des rendements de titres, et déclenché une cession massive d’actifs dans plusieurs économies émergentes.Souvenons-nous en effet du mois de septembre 2008 où, par la faute d’un Congrès des États-Unis qui avait rejeté le plan de sauvetage de 700 milliards de dollars, l’indice Dow Jones réagit en enregistrant sa plus forte baisse de l’histoire, soit 778 points en clôture de séance.Autrement dit, à activité comparable, une entreprise française et ses homologues étrangers ont des profils tout à fait similaires d’investissement en R&D.Dans le même temps, le développement rapide des classes moyennes dans l’ensemble du monde en développement constituerait une nouvelle source de demande.

Publicités