Les assureurs, gardiens du climat

Des études menées sur l’industrie chinoise à l’époque des prix administrés ont montré que l’important ne réside pas dans ces prix affichés – qu’ils soient administrés hier, ou libres demain – ; mais dans les prix réels payés par les entreprises qui bénéficient de diverses formes de subventions, déformant ces coûts théoriques.Par contre, en tant que collaborateur de la banque, ce salarié se sent démuni et en retard par rapport au potentiel de l’ère digitale.Dans le nouveau système, on trouve dans le « 1% » des entreprises de plus de 10 salariés toujours un montant alloué au congé individuel de formation (0,15 à 0,2 point selon la taille de l’entreprise), une part dévolue aux formations des privés d’emploi et des salariés de TPE (également 0,15 à 0,2 point), une charge de 0,3 à 0,4 point pour les contrats de professionnalisation.Les PME sont en effet bien souvent porteuses de solutions plus innovantes, plus agiles, plus souples que celles des grands groupes, ces derniers ayant une certaine tendance à reproduire des schémas éprouvés.Je veux savoir ce que l’intelligence peut faire pour les citoyens.Puisque la défense européenne bute sur la voie de la souveraineté, il faut contourner cet obstacle.Au-delà des travaux, le chèque devrait également pouvoir être utilisé pour l’achat de petits appareils efficaces en énergie, comme les ampoules basse-consommation.Pour éclairer ce débat, l’Ademe a mis sur la table un scénario à double horizon, 2030 et 2050, qui permet une diminution de notre empreinte environnementale et de notre consommation d’énergie, sans tomber dans le spectre de la décroissance.Nous les aidons également à recouvrer rapidement les montants à payer, sachant exactement comment accélérer la relation avec un grand donneur d’ordre – fort des milliers de clients que nous représentons, nous sommes par exemple mieux armés face à la grande distribution.Arnaud de Lummen, a salué le consensus dans son discours à l’assemblée territoriale.Êtes-vous un soucieux de votre exemplarité ?