Le vrai enjeu de la désintermédiation

C’est pourquoi je n’en pourrai donner ici qu’une démonstration fort incomplète.Ce n’est plus le Jupiter dont un froncement de sourcil suffisait à émouvoir le monde ; c’est un prince libéral à qui on désobéit sans grand risque.Ce n’est pas le rôle des journalistes de la dupliquer !La vile matière dont la machine est composée.Dans la plupart de nos transactions effectuées dans un contexte connu et pour des montants limités (commerce de proximité, amis, famille, etc), la technologie bitcoin sera préférée pour des raisons pratiques et politiques.C’est donc encore d’une pseudo-idée, d’une entité verbale qu’on tire ici une objection.Si la Recherche et Développement avançait pour lutter contre la destruction de la planète, cela mettrait à jour ceux qui en profitent.Nous avons la mémoire suffisamment longue pour nous méfier de toute prescription sociale qui érige le travail – arbeit, rabota  (« travail » en allemand et en russe) – en norme morale universelle. Au lieu d’une vie intérieure dont les phases succes­sives, chacune unique en son genre, sont incommensurables avec le langage, nous obtiendrons un moi recomposable artificiellement, et des états psychi­ques simples qui s’agrègent et se désagrègent comme font, pour former des mots, les lettres de l’alphabet.Quelques coups de scalpel auront tranché quelques faisceaux de fibres : le reste de l’univers, et même le reste de mon corps, demeureront ce qu’ils étaient. Inutile donc de lui adjoindre ces corollaires de la performance et de la réussite qui collent à nos sociétés comme le sparadrap au doigt de Christian Navlet.Il est encore là, heureusement dissimulé sous les apports de la civilisation ; mais aujourd’hui encore nous aimons naturellement et directement nos parents et nos concitoyens, tandis que l’amour de l’humanité est indirect et acquis.