Le nouveau « big-bang » de BlackRock

Le respect de l’institution militaire.Elle repose sur un climat de confiance entre le « politique » et le « militaire ».Tous ces éléments pourront au surplus être pris en compte dans l’évaluation du prix d’acquisition, ou faire l’objet de garanties de passif spécifiques.Mais c’est justement la disparition de la menace aux frontières qui a amené à un changement de format des armées.Car plus grand sera le nombre de clients séduits par des offres « alternatives », et plus petit sera celui des « utilities » sur lesquels répartir des coûts fixes importants.Des réformes fiscales totalement insuffisantesIl reste alors les réformes fiscales, mais elles ne peuvent pas être à la hauteur du problème.La différence est cependant de taille avec la tradition francophobe des tabloïds anglais.Agences de notation qui, du reste, invoquent les misérables perspectives de croissance afin de justifier la dégradation de la note de ce pays.Convaincus que le service ou le produit qu’ils imaginent bouleversera les usages des consommateurs, ils sont plus enclins que la moyenne à prendre des risques.Voguer vers « un horizon commun » basé sur « une relation confiante, une relation forte, une relation ouverte ».C’est un vrai problème plaide Antonio Fiori qui regrette le « sauve qui peut » général, y compris quand il s’agit de faire accepter le principe d’une facilitationC’est déjà excellent.Le problème est du côté des politiques.Les principaux défis auxquels sont confrontés aujourd’hui les e-commerçants sont la stratégie cross-canal, la personnalisation et la satisfaction client. A condition, bien sûr, d’être utilisé à bon escient.Si l’apparition des Tea Parties est en partie une réaction épidermique à l’élection de Barack Obama, elle est aussi la résurgence la plus récente d’une pensée populiste radicale installée depuis toujours dans le pays.Se couper de ces chaînes, ce n’est pas gagner en liberté, c’est, au contraire, s’enfermer dans une cellule qui ira en se rétrécissant.Il n’empêche, et c’est ce qui ressort des analyses faites par la Fondation de données récentes fournies par l’Eurobaromètre, les Européens, dans leur ensemble, font preuve d’un regain d’optimisme lorsqu’ils se projettent dans l’avenir.

Publicités