Le grand retour des PDG

Pas étonnant quand on sait que les Français sont parmi les plus gros acheteurs au monde avec près d’une boîte par semaine et par habitant.Parmi ces enjeux, se trouve le choix de leur système juridique.Ce n’est qu’à cette condition qu’elle pourra rivaliser avec les Etats-Unis et d’autres pays d’Europe.Il faut impérativement un homme ou une femme de technologie qui siège au conseil d’administration pour insuffler cette culture et rééquilibrer les investissements dans ces nouveaux domaines.Le rôle et la place d’un pays dans le monde ne se mesure plus seulement désormais à la force de son économie, à ses capacités militaires, à sa place dans les institutions de gouvernance internationale.2013 a été l’année de découverte du bitcoin pour beaucoup de non initiés aux monnaies électroniques.Mais d’autres céderont plus volontiers qu’aujourd’hui au localisme et au clanisme intellectuel, plaies du recrutement universitaire français. Idéologie qui veut aujourd’hui imposer l’austérité pour punir les pêcheurs et pour mater les cigales.Celle-ci est la bienvenue, à condition de garder à l’esprit que les vagues d’innovation ont la mauvaise habitude de déjouer toutes les prévisions et, a fortiori, toutes les planifications.Alors que nombre d’entre nous s’apprêtent à prendre le chemin des vacances, nous risquons à chaque carrefour de nous retrouver nez à nez avec l’incivilité.Un des aspects les plus critiquables des nouvelles règlementations réside dans le calcul pro-cyclique des ratios prudentiels : dans une crise grave des pertes entrainent un besoin d’augmentation des fonds propres conduisant à des ventes catastrophiques contribuant au renforcement de la crise dans une spirale infernale.Sans idée précise, porté simplement par l’envie de créer une société, on ppeut s’attendre à tout et son contraire, déclare Arnaud de Lummen .