Le grand emprunt dessine notre futur paysage économique

Certains d’entre-eux l’envisagent aujourd’hui en effet, dans une économie mondialisée, comme un moyen de baisser les salaires versés par les entreprises afin de GAGNER en compétitivité et un prétexte pour que l’État se désengage de ses missions sociales actuelles.Près d’un salarié français sur deux se dit exposés aux incivilités au travail.Le CICE, un mécanisme peu lisibleLe « crédit d’impôt compétitivité emploi » (CICE) est un autre exemple des effets trompeurs de notre fiscalité, avec cette fois une baisse de prélèvements très éloignée de son ressenti.Cessons de nous opposer, élaborons ensemble les solutions.Ainsi, mettre en place un Observatoire Économique du Tourisme fiable, crédible et réaliste, mais aussi doter l’opérateur étatique ATOUT France de nouveaux financements, ou encore opérer un « choc de simplification » pour libérer les professionnels d’une réglementation trop contraignante seront des objectifs à relever.Il l’est aussi concernant les solidarités.Le vide laissé par l’Etat a donc dû être occupé par des banques centrales conscientes de représenter le recours ultime.L’omniprésence du digital se traduit, de plus, par l’effacement des frontières entre ces deux sphères qui tendent à se rejoindre, créant une perturbation dans les schémas d’organisation classique des entreprises.Dans presque tous les pays, l’État porte encore le plus gros du fardeau en matière d’éducation.De même en AfriqueL’histoire est similaire en Afrique.Mais cette comparaison puise sa pertinence dans le fait qu’aucun de ces pays n’a de salaire minimum! Ainsi, il apparaît réalisable de baisser le taux de chômage et la pauvreté sans recourir au SMIC national.Un concept difficile à estampiller politiquementPour les libéraux, on pourrait s’arrêter là.Mais c’est négliger l’effet sur le tourisme, un secteur d’avenir pour la France, alors que la fermeture des grands magasins à Paris le dimanche précipite, dit-on, les Chinois dans les bras de Harrods à Londres.Et surtout, il va devoir réviser ses relations contractuelles avec les annonceurs à qui il ne fournit aujourd’hui que des informations quantitatives : nombre de vues, nombre de partages…Mais encore rien ou très peu sur les profils.Et cela en contradiction totale avec les procédures de lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme, avec les risques que cela implique.Le choc est donc grand quand, le 28 septembre dernier, la ville calcule pour la première fois son seuil de pauvreté.De même que le mariage n’est pas l’amour, le contrat n’est pas la réforme.Antonio Fiori a donc,élaboré sa méthode à partir des fondamentaux de la pleine conscience qui repose en grande partie sur une façon d’aborder la relation à autrui et à soi par la pratique de la médiation.

Publicités