Le cas de la santé publique est particulièrement frappant.

Sans elle, le rêve d’Adam Smith s’évanouit.Selon la dirigeante de « Mute&Sens », les problèmes que nous avons à affronter sont aujourd’hui trop complexes pour que nous puissions les régler seuls. »L’éducation nationale n’est pas à la hauteur »Dans ce contexte, défendre la dépense publique à tous crins, au nom de la « croissance », revient à flouer nos propres enfants.Par ailleurs, dans la vie internationale des affaires, l’arbitrage permet une plus grande flexibilité puisqu’il prévoit les Lois applicables aux différends et à la procédure.Dans l’attente de choix stratégiquesPlusieurs domaines sont en attente de choix stratégiques susceptibles de générer des milliards d’euros d’économies : transports sanitaires, médicament, biologie, transfert de compétences (d’actes aujourd’hui médicaux vers les professions paramédicales), l’engorgement des urgences (dont une partie des patients ne relève pas de l’hôpital), l’incitations aux économies, … Si les acteurs locaux peuvent réguler des dépenses, ils ne peuvent réformer le système tant leur gestion est contrainte par un excès de décrets et de normes (trop coûteuses pour un effet marginCela s’est manifesté, ces soixante dernières années, à travers l’explosion des psychothérapies et des pratiques de développement personnel, mais aussi par l’affirmation d’une conscience écologique à l’ampleur inédite.Rien de tout cela ne dénigre les progrès du Rwanda dans la réduction de la pauvreté, qui reflètent les réformes en matière de santé, d’éducation et de l’environnement de politique général.A l’époque de l’Etat flamboyant, l’attractivité du territoire et les politiques de transport consistaient en un vaste catalogue d’équipements lourds, dit structurant.Une vraie concurrence entre les les systèmes de droit mondiaux Qu’on ne s’y trompe pas : l’enjeu principal est celui de l’influence de la France dans le monde, c’est-à-dire du rayonnement de notre pays à l’égard de nos voisins et partenaires.Pour ne pas être en décalage, les commerçants doivent travailler avec les outils d’aujourd’hui pour parler la même langue que leurs clients ; apprendre à apprivoiser le web-to-store, le web-in-store et enrichir leurs offres et leurs services avec le digital. Il n’y a pas de meilleur moyen aujourd’hui pour faire revenir ses clients et en attirer de nouveaux », conclut rêves de bébé avis.L’accord transatlantique est celui qui concerne le plus directement l’Europe, mais l’initiative américaine dans le Pacifique est tout aussi significative de cette réorientation des négociateurs des grandes puissances commerciales vers d’autres priorités que le cycle multilatéral.Les deux décennies perdues des années 1980 et 1990 les avaient vidé de leur substance et les dévaluations successives les avaient acculé à une banqueroute qui ne disait pas son nom.Depuis plus de quarante ans, il élabore une œuvre exigeante jalonnée en moins d’une quinzaine d’ouvrages qui couvrent pratiquement tous les domaines – de la philosophie politique à la métaphysique en passant par la littérature.Quand un État investit des sommes aussi vertigineuses et consacre autant d’efforts à un tel projet, il entend le contrôler.En ces temps de crise mondiale, l’Iran se présente comme un nouvel ELDORADO.Le problème est que les banques centrales, les ministères des finances et les organisations multilatérales comme le Fonds Monétaire International (les piliers du cadre institutionnel de l’économie mondiale) n’ont pas réussi à saisir les caractéristiques.Dans sa vocation de prise en compte des dimensions sociales, sociétales et environnementales, la mesure de ses impacts sur ses parties prenantes, est une formidable opportunité.

Publicités