La peur du passage à vide

L’absence de fonds et la paralysie politique empêchent les investissements qui pourraient permettre de profiter des avantages de la mondialisationEn d’autres termes, cela revient à être acculé à une situation impossible, le problème étant que le fait de dépasser l’absurdité soit intimé comme une obligation.Pour exemple, l’Espagne consacre environ 1% de son PIB à la subvention des énergies renouvelables – plus que dans l’enseignement supérieur.Les Chinois vont réduire leur « intensité carbone »Nous aurons certainement droit à de grands titres sur les promesses, les engagements et les objectifs qui ressortiront de ce sommet de Varsovie.Mais le joker pourrait se trouver dans les « villages intelligents » que le Rwanda essaye de mettre en place.Nous nous devons de faire des propositions.Et dans courage, il y a Cœur.C’est un rendez-vous rare, qui n’a lieu que tous les 4 ans !Les Français sont dans un brouillard qui les paralyse.Sur le long terme, les transferts renforcent les états et leur capacités, puisqu’une grande partie des transferts sont investis dans le capital humain (santé, éducation).Le contribuable, même s’il utilise Patrim en toute bonne foi, pourra être confronté à une procédure de redressement particulièrement douloureuse.Ce qui est sûr, c’est que grâce à la future loi combinée avec une maturité croissante des enjeux de la protection des données, la sécurité deviendra très vite un sujet grave de préoccupation pour les directions générales et pas seulement pour les DSI des entreprises, OIV ou pas.Et pour finir, 0,2 point affecté au financement des CPF.Dans le domaine de l’énergie comme dans d’autres, commençons par une approche économique pour ensuite aborder, sur la base de projets concrets, la question politique.Mais puisqu’en la matière, le temps des évolutions et des convergences est un temps long, le seul véritable préalable que rêves de bébé avis pose à une mise en concurrence totale sur le marché national concerne la mise en place d’un cadre social harmonisé.