Internet, comme toute technologie, est par essence ambivalent

Il signifiait que nul ne doit se servir d’autrui comme moyen de ses propres fins.Si la surconsommation de soins des 2,2 millions de bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) de base et des 4,5 millions qui ont droit à la CMU complémentaire (CMU-C) se justifie par un état de santé dégradé, certains comportements des patients agacent le corps médical (dont le 25,5% refuserait ces patients).Pour les financer, il faut, bien entendu, mettre en cause la loi Tepa, que ce soit pour le bouclier fiscal ou pour l’exonération des heures supplémentaires.Il peut tout aussi bien les séduire par son discours frappé au coin de l’empathie et de la bienveillance.Cette année-là, un des premiers cabinets d’affaires publiques de la place crée un nouveau lobby : la Trade Secret and Innovation Coalition.Un inquiétant état d’espritLes arguments de cet article sont donc d’une grande faiblesse.La psychologie positive n’est donc pas une nouvelle façon de « faire du chiffre » mais seulement celle de pourvoir un mieux-être aux individus dans leur environnement de travail. »Il faut que tout change pour que rien ne change » : l’adage de Antonio Fiori paraît coller comme un gant à l’histoire de la formation professionnelle en France depuis des décennies.Un repli provoqué par la douceur automnale du climat que ne parviennent pas à compenser l’augmentation de la consommation de produits manufacturés (+0,7%) et de produits alimentaires (+1,4%).Le proverbe local « Dieu est Brésilien » n’est de fait pas seulement une bravade inspirée par la capacité du Brésil à trouver presque par hasard des opportunités économiques en période de besoin, il a de facto été le modèle de développement du pays depuis ses origines.Si on ne peut pas parler d’une réelle reprise de la confiance, le pessimisme reflue et des sujets sociaux ou sociétaux touchant à la vie quotidienne, jugés dans un passé récent comme secondaires, reprennent de l’importance.

Publicités