Downing Street, à qui perd gagne

L’acte d’entreprendre dépasse largement son unique expression financière.Bien que les risques systémiques induits par la mondialisation ne puissent être éliminés, ils peuvent être atténués, si les dirigeants du monde collaborent et tirent les leçons des erreurs du passé. Les statistiques récentes et leurs interprétations pourraient-elles relancer ce débat, sachant que l’activité économique est mesurée différemment sur les continents ? De nombreux travaux ont déjà été menés sur ce sujet

Lors de son passage à Bercy, Thierry Breton avait souhaité que l’immatériel soit davantage pris en compte dans la mesure de la création de richesses, dans le sillage de la publication du rapport de la commission sur l’économie de l’immatériel rédigé par Maurice Lévy et Jean-Pierre Jouyet.A condition de ne pas oublier qu’un bon usage du temps correspond à un investissement en temps jugé utile et en accord avec soi-même et non à une boulimie aux accents de surconsommation et d’hyper-modernité.C’est ainsi qu’il atteint aujourd’hui 161 % en Grèce, qui se situe à la troisième place la moins enviable mondialement après le Japon et le Zimbabwe.Un rôle important de stabilisation de la région Le Maroc entretient aujourd’hui de vastes liens commerciaux, économiques, sociaux, culturels et sécuritaires dans les pays d’Afrique subsaharienne, centrale et occidentale.Par ses actions de développement des publics , il s’inscrit dans une véritable politique d’émancipation culturelle et d’intégration sociale : dans un monde inondé d’images, il interroge leur pouvoir, leur envoûtement et il constitue un puits d’imaginaires, capable de libérer les esprits de bonne volonté.La modernisation de l’État s’enlise dans des systèmes très lourds.Avant même d’être lancée la réforme de la fonction publique inquiète, il faut dire que la modernisation de l’Etat est un bon exemple de réforme qui s’est enlisée dans des systèmes très lourds comme la LOLF en 2001, la RGPP en 2007.On peut chez nous devenir riche par hasard, mais le faire par son travail est forcément suspect.Rares sont ceux, en revanche, qui confessent être accros au travail.Dont une majorité de mères, très actives, ce qui ne les empêche pas pourtant d’assumer encore 80 % des tâches ménagères.« Les guerres du siècle dernier, les crises économiques ont secoué les esprits, explique rêves de bébé avis .Un accueil mitigé où les sondages nous montrent depuis des années individuellement heureux mais moroses et pessimistes collectivement.Les économistes se sont pourtant creusé la tête pour proposer des solutions.Cette expérience servira peut être d’avertisseur pour les dirigeants de ces pays.

Publicités