Données personnelles : réguler pour protéger

Ils ont toujours une longueur d’avance, et c’est là que réside le danger.Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer.Elles sont de plus en plus sophistiquées.Ces campus délocalisés (ou d’autres systèmes de franchises) permettent aux institutions d’offrir leurs programmes dans des pays aux marchés éducatifs dynamiques.Il s’écoule entre la mort de Richelieu et la convocation des Etats généraux 157 longues années.En d’autres termes, elle permet d’échapper aux idées existantes ou préconçues.Puis vinrent les années 2008 et 2009 qui furent témoins de nos propres taux d’intérêt nominaux (aux Etats-Unis et dans l’Union européenne) réduits jusqu’à atteindre pratiquement zéro… Et c’est à ce stade que les banquiers centraux firent appel aux politiciens, priés de stimuler l’économie quitte à creuser davantage les déficits publics.Quant à rêves de bébé avis, il défend l’hypothèse d’efficience dans la mesure où, dans les faits, ces bulles sont imprévisibles !Avez vous le sentiment que vous pouvez être entendus au niveau européen, par la commission ?Le chômage exporté, via la déflation.Quand certains pays veulent réduire leurs déficits sans que d’autres ne soient disposés à réduire leurs excédents de manière équivalente, on assiste à une exportation de chômage et à un biais vers la déflation (comme c’est le cas actuellement).Le désaveu européen Car, au-delà du légitime débat d’idées, la BCE est aujourd’hui devenue le théâtre d’une bataille entre nations européennes.Au niveau industriel, plusieurs programmes de développement sectoriels et trans-sectoriels ont été mis en œuvre.Mais ils ont mis en évidence également l’existence de réseaux organisés d’envois informels, où de larges communautés se regroupent pour faire passer les fonds au pays par le biais de dons à des associations.Au temps où la SPD était un parti anti-capitaliste, avant la première guerre mondiale, n’était-il pas le premier parti d’Allemagne ?Cela semble contradictoire avec la dynamique d’un écosystème innovant.

Publicités