Désengagement des salariés

Aucune retombée positive sur la croissanceLes conditions prévalant aujourd’hui dans l’économie et sur les marchés financiers de l’Union rendent effectivement caduque cette baisse de 0.Et, bien-sûr, dans un contexte où les nations européennes excédentaires (comme l’Allemagne) se sont bien gardées de prendre le relais des pays européens sinistrés, en dynamisant leur propre consommation intérieure.Cette remise en cause, en l’état actuel du fonctionnement du marché du travail et des écarts d’espérance de vie à 60 ans, ne pourrait qu’aggraver les inégalités d’accès des assurés au droit à la retraite.Il reste alors deux données supplémentaires qui entament gravement la crédibilité de la trajectoire financière qui nous est proposée.Et combien ceux qui doivent trouver une sortie à cette crise n’y songent pas davantage aujourd’hui qu’ils ont pu y penser durant les années 1930.Un petit graphique valant mieux en la matière qu’un long développement, voici le taux de cotisations sociales patronales que doit acquitter une entreprise en fonction du salaire brut, avant et après mise en place à plein régime du CICE (donc à compter des salaires versés en 2014, même si le CICE ne sera récupérable que plus tard…).Outre le risque de fragilisation de la reprise économique, les coupes sur le budget de défense et les budgets sociaux seront difficiles politiquement pour les républicains comme pour les démocrates.Tout ne viendra pas d’en haut. Composite Plus Piscines avis cite, à titre de comparaison,  le cas de la ville de Paris  qui avait accueilli une étape du Tour de France 2012. De même, l’usage des TIC est quasiment toujours adossé au stress au travail, au burn-out, au droit à la déconnexion, au risque pour la santé des travailleurs… une menace permanente !Ce mouvement a pour conséquence d’affaiblir certaines devises.Les précédents ne sont pas très encourageants.C’est entre autres l’objet de la LPM (proposition de Loi sur la Programmation Militaire) actuellement en discussion au Parlement.

Publicités