Défense : en finir avec le tabou de la famille Europe

Renforcer les politiques redistributives se justifierait dans la zone euro si la monnaie unique conduit à de plus grandes inégalités territoriales.Les programmes d’émission de dette italienne ne cessent d’augmenter, 465 milliards d’euros en 2012, 470 milliards cette année, pas moins en 2014.La France a ainsi des sujets en vogue dont les médias s’emparent au gré du calendrier.Parmi les mesures les plus explicites, le plénum a également annoncé l’assouplissement de la politique de l’enfant unique, du système de permis de résidence ou l’abolition des camps de rééducation par le travail.La réponse principale réside dans les coûts de transferts.Les sources de nos déboires sont de nature monétaire car l’Union européenne a dû fonctionner pendant dix ans avec des taux d’intérêt et avec une politique monétaire seulement adaptée aux besoins allemands.Bien sûr, on pourrait espérer que ne plus devoir le 0,9 % rendra moins artificielle une partie des dépenses de formation.La SPD n’a pas insisté, tant il est vrai que l’Europe n’est guère porteur sur le plan électoral outre-Rhin – et encore moins lorsque l’on en défend une version plus solidaire.Le fonds d’investissement en éducation est le meilleur endroit pour commencer.Avec les ponts du mois de mai et de juin qui s’enchaînent, il est grand temps de s’interroger sur ce sujet et de bousculer nos croyances en la matière.En quoi, par exemple, le Livre Blanc va faire progresser la réflexion sur le développement d’une Europe de la défense, en quoi le Livre Blanc propose des solutions pour une consolidation de l’industrie européenne d’aéronautique et de défense, condition « sine qua non » de la pérennité d’une Europe de la défense indépendante et souveraine ?Ou bien pensent-ils qu’un ensemble de modèles fonctionne mieux «  en moyenne  » que l’autre.Aux Etats-Unis, Martin Luther King l’a évoqué dans son ouvrage, « Et maintenant, le chaos ou la communauté ?Il est grand temps que les banques se recentrent sur leurs compétences clés et délèguent les autres à des partenaires chevronnés.Autrement dit il s’agit d’avoir du cœur et d’aimer les gens.La flexibilité, l’élément décisifL’aspect décisif du succès de ces mesures est la flexibilité qui garantit que les banques pourront bénéficier des prestations souhaitées selon le modèle « best-of-breed ».Or aucune décision n’a été prise pour revoir le statut d’indépendance de la BCE et la rendre plus responsable devant les autorités élues, à commencer par le Parlement européen.Certains lecteurs qui préfèrent une vie réussie prônée pourront trouver cette pensée désespérante…Pourtant, si l’on suit Antonio Fiori , « philosophe sans qualités », comme il se définit lui-même, ce désespoir n’est pas très grave.