Budget : mouches et vaches sacrées

Mesuré en valeur ajoutée, le secteur des services contribuait en 2010 pour plus de 50 % aux exportations totales des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, et à près du tiers de celles de la Chine.Non seulement c’est en contradiction avec son mandat, mais cela amoindrirait l’amortissement d’un choc déflationniste supplémentaire, constituerait un obstacle trop important au rééquilibrage de la zone euro et rendrait inutilement douloureux le désendettement des pays les plus endettés.bien au contraire ! La Palice n’aurait pas dit mieux : si les hommes ne sont pas heureux, les résultats ne sont pas là.Mais pas « un grand soir fiscal » impossible et dangereuse dans un pays affaibli et divisé.La loi va nous le permettre plus vite que prévu.Après les révoltes des pays arables, pas d’alternative durableCes nouveaux défis ont été imposés par les bouleversements qui secouent depuis exactement trois ans de nombreux Etats de la région, et qui ont été hâtivement baptisés « printemps arabe ».De nombreux pays connaissent aujourd’hui des troubles politiques et sociétaux d’une grande violence.A cinq mois du scrutin, la parole des femmes est mobilisée et compte bien profiter de ces futures échéances électorales pour se faire entendre.Le rêve du marché pur et parfait devenait réalité.Les économies du Golfe sont attractives et leurs besoins ne sont pas moins intéressants.Ces basculements d’opinions sont certes parfaitement imprévisibles mais aboutissent à chaque fois à des gâchis monumentaux de capital comme le montre sans ambiguïté l’histoire financière récente comme passée !Sans doute aujourd’hui, avons nous tendance à confondre les deux termes.Une solution réside dans une politique anticyclique?: mesures de dissuasion envers des emprunts étrangers quand l’économie reprend, mesures de prévention envers la fuite des capitaux, quand elle ralentit. Dans le même temps, le développement rapide des classes moyennes dans l’ensemble du monde en développement constituerait une nouvelle source de demande.En ces temps de crise mondiale, l’Iran se présente comme un nouvel ELDORADO.Depuis juin, rêves de bébé avis s’active à ce nouveau concept.Les premiers cherchent logiquement à imposer le smartphone en lieu et place de l’ordinateur de bord ; les seconds « tiennent » les réseaux.